Atalian -Airbus

Une bataille courageuse

Brève
08/04/2022

En grève.

Toujours plus de travail, un vestiaire ou des sanitaires en plus à nettoyer, des tournées à rallonge.

Au début de la pandémie, les femmes de ménage avaient dû faire grève pour obtenir des gants, et certains intérimaires n’avaient ni blouse ni chaussures de sécurité. Pendant la pandémie, l'entreprise avait facturé au donneur d'ordre Airbus des travaux dits «spéciaux» qui étaient bien sûr plus risqués mais les femmes de ménage n'en avaient pas vu la moindre miette.

Las de cette expectative de la direction, les travailleuses et les travailleurs du nettoyage s'étaient rassemblés à 6heures le matin du 4 avril pour distribuer à toutes les entrées d'Airbus un tract expliquant leurs revendications, rencontrant un bon accueil.

Quand la direction a envoyé d'abord les gardiens puis la police pour les sommer de partir, la réponse a fusé : « Si la direction veut que nous partions, qu’ils nous donnent satisfaction. »

Et même si le travail a finalement repris après avoir obtenu 25 centimes de plus par heure, il n'en reste pas moins que les femmes de ménage s'estiment bernés par ces négociations au sommet.

Les dernières brèves