Avignon

Pourquoi fermer un bureau de poste ?

Brève
21/04/2017

C’est à croire qu’aucun dirigeant de La poste, favorable aux fermetures de bureaux de poste, n’a mis les pieds dans un de ses services.

En effet il y verrait un mouvement permanent des usagers qui entrent, font la queue, envoient leurs mandats, postent leur courrier, discutent avec les postiers, demandent des explications...

En Avignon dans le quartier St-Ruf les usagers ont appris que leur bureau pourrait fermer à la fin de l’année et ils se mobilisent contre cette décision. Un facteur qui prépare son départ à la retraite ajoute :”Mon départ permet à la direction de faire sauter un poste.” La grève et le rassemblement des usagers prévue pour le 25 avril permettra à la population du quartier de dire : Stop.

Marseille

AEROFARM :Paroles, paroles, paroles de directeur !

Brève
05/04/2017

La direction du groupe a, ce mardi 4 avril, carrément fermé l’entreprise. L’entrée est filtrée par des vigiles et les salariés sont à la rue. Leur contrat de travail est suspendu c’est à dire qu’ils ne sont plus payés.

Auparavant le vendredi 31 mars les salariés de l’usine avaient rencontré le directeur du site ainsi qu’un cadre de la direction ardéchoise, pour rien. Ils avaient essayé d’avoir plus de renseignements sur leur sort en retenant ces cadres mais sans aucun résultat.

Vers 19h ces derniers avaient été libérés.

Les salariés réunis dans la cour de l’usine avaient prévu un rassemblement devant l’usine de Marseille au 468 chemin du littoral le lundi10 avril afin de faire connaître à la population leur situation.

Pour eux il n’y a pas d’autre alternative que se battre pour leur emploi ou végéter au chômage.

                                                 **************************

Le patron du groupe FAREVA, Bernard Fraisse, précisait au journal “Le Figaro” : “Nous avons la volonté ferme de produire en France pour le marché local. Le but est de ne pas toucher à quoi que ce soit, question emploi.” Ce qui ne le gênait pas pour ajouter “pour autant, nous devons réaliser quelques réductions de coûts d'un point de vue structurel.”

Voilà bien ce que valent les paroles d’un patron dont le chiffre d’affaire voisine le milliard d’Euros.

Marseille

AEROFARM : 50 salariés jetés à la rue.

Brève
20/03/2017

L’entreprise AEROFARM située sur le chemin du Littoral dans le 16°, spécialisée dans le conditionnement d’aérosols cosmétiques, pharmaceutiques et ménagers a annoncé qu’elle fermerait ses portes en juin.

AEROFARM est la filiale du groupe FAREVA dont le chiffre d’affaire avoisine le milliard d’Euros.

En juin pour les travailleurs de Marseille ce sera soit la porte avec des indemnités d’une légèreté insoutenable ou un reclassement en Ardèche ou ... en Russie !

Comble d’impudence, avant de jeter tout le monde à la rue, cette entreprise ose demander des efforts aux salariés afin de les faire travailler en 3x8 afin de servir les derniers clients en attente.

Voilà bien la logique et le cynisme de ces gens là qui ferment une usine comme (en citant Marx) on refermerait sa tabatière.

Haute-Corse

Orange et ses zones blanches

Brève
15/03/2017

Chacun des opérateurs de téléphonie se vante de mettre à la disposition des usagers la 4G.

Abus de langage ou tromperie ?

En effet le Maire d’Alzi, une commune située au sud-ouest de la Castagniccia, précise que pour sa commune, il n’y a même pas de G du tout !

Et ces zones blanches sont loin d’être l’exception en Corse. Si le réseau existe sur le papier que cela soit pour le téléphone ou l’internet, il n’en reste pas moins que les pannes sont légions. En cause l’état du réseau laissé à l’abandon.

Si jusqu’en 1996 l’entretien autour des poteaux et des lignes revenait à France Télécom, l’opérateur s’est arrangé pour laisser cette servitude aux communes et aux propriétaires. Les poteaux se cassent, les lignes se retrouvent à terre et... elles y restent fautes de bras et d’argent.

Et l’internet et même le simple téléphone restent en rade. Merci Orange !

Marseille

Au secours...faites le 3617 !

Brève
14/03/2017

Lundi 6 mars les premiers trains sans contrôleurs étaient mis en service sur la ligne Marseille Aix-en-Provence. Pour protester, contre cette mesure qui entraînerait la suppression de 45 postes, les cheminots se sont mis en grève sur la ligne d'Aix et plusieurs trains ont été supprimés.

Une centaine de cheminots rassemblés sur le quai de la gare Marseille St-Charles à l'appel de la CGT et de Sud ont déroulé un tapis rouge pour une fausse conférence de presse d'un faux Guillaume Pepy pour dénoncer la suppression des contrôleurs sur la ligne.

Ce faux Pdg de la SNCF était plus vrai que nature expliquant que la SNCF voulait à tout prix faire des économies, notamment sur le personnel et la sécurité. Car effectivement les contrôleurs qui accompagnent le train sont un gage de sécurité et de tranquillité pour les voyageurs.

Mais rassurez-vous affirme la direction de la SNCF, il y aura la video surveillance, en cas de problème téléphonez au 3617. Précisons en cas d’évanouissement, tapez 1. Si c'est urgent tapez 2, si c'est très urgent tant pis...attendez.