Marseille

Mais que vaut une parole de ministre ?

Brève
14/07/2014

Au sujet du conflit de la SNCM qui a vu les marins en grève pendant 16 jours paralyser le trafic sur la Corse et le Maghreb pour ne pas être jeté à la rue, pour défendre leurs emplois, le journal "Le marin" a repris certaines déclarations de ministres

Le 8 janvier, Frédéric Cuviller, secrétaire aux transport, promettait : "de proposer sous deux mois une solution de financement pour le renouvellement de la flotte de la SNCM". En clair, une promesse ferme de renouveler la flotte de la SNCM comme le demandait la plupart des syndicats de la SNCM.

Et le même Frédéric Cuviller, le 4 juillet dans une interview au journal "La Provence", mettait le feu aux poudres en annonçant la piste du redressement judiciaire pour la SNCM, c'est à dire la fermeture à court terme, et cela appuyé par le premier ministre Manuel Valls.

On peut donc être secrétaire d'État aux transports ou ministre et mentir comme un arracheur de dent.

Bouches-du-Rhône

Achetez, vous êtes filmés !

Brève
09/07/2014

Une société a développé un projet, des capteurs installés dans les grands centres commerciaux qui permettraient d'améliorer leurs performances en comptabilisant les piétons, en analysant les plaques minéralogiques. Les grandes enseignes se sont rendu compte que les cartes de fidélisation leur coûtait trop cher et fidélisaient peu. Alors qu'avec ces capteurs, lorsque que vous rentrez avec votre voiture, on sait d'où vous venez, combien de temps vous restez, qu'est ce que vous avez acheté, on vous suit à la trace et en plus on vous indique des promotions. Tout cela, ils peuvent le faire en toute impunité, en exploitant le fichier des cartes grises.

Ainsi, ces grandes enseignes pourraient savoir de quoi on a besoin ou plutôt nous pousser à choisir ce qu'ils veulent vendre ? Est-ce qu'ils fournissent le porte-feuille rempli avec ?

Marseille

Soutien aux marins de la SNCM

Brève
09/07/2014

Les syndicalistes italiens des transports de la CGIL de Gênes, Savone, et Livourne ont affirmé "leur propre solidarité aux travailleurs maritimes de la SNCM". Ils s'engagent aussi à empêcher toutes actions qui aillent contre la grève des marins.

En se mettant ainsi aux côté des marins de la SNCM les syndicalistes italiens montrent que la solidarité des travailleurs en lutte n'est pas un vain mot.

Marseille

Les personnels de la SNCM ont raison de se battre

Brève
09/07/2014

"On ne va pas faire la saison tranquillement pour se faire manger à la rentrée" a déclaré justement un représentant de la CGT. En effet si la grève n'avait pas eu lieu et que les vacanciers aient été transportés normalement, la rentrée aurait sans doute vu un grand nombre de marins et de sédentaires jetés à la rue en septembre. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier, vient de révéler le 4 juillet dernier que le gouvernement envisageait la mise en redressement judiciaire de la compagnie maritime.

En faisant grève et en bloquant les différents navires de la SNCM et celui de la CMN, le Kallisté, les grévistes montrent qu'il faut compter avec eux et ils ont bien raison de défendre leurs emplois.

Marseille

Que pèsent les paroles d'un édile ?

Brève
03/07/2014

S'ils ne travaillent qu'un bref instant par jour, comme le prétend le président de MPM, comment expliquer que quand ils arrêtent de travailler les rues soient aussi sales et les poubelles débordent ?

La continuation de la grève des éboueurs, commencée le lundi 30 juin, serait pour ce monsieur "une grève illégale"...

Les éboueurs ont donc fait la preuve que toutes les belles paroles d'un édile marseillais ne remplaçaient pas une goutte de leur sueur au travail.