Marseille

Pour le responsable, c’est toujours la faute de l’autre.

Brève
04/02/2014

Toutes les opérations d'achat, de contrôle, de stockage et de préparation de la nourriture à la Sodexo, sont réduites à leurs plus simples expressions à cause du manque de personnel et des pressions sur les fournisseurs qui doivent tirer les prix au maximum.

Aux dire des responsables de Sodexo, les vers dans le riz et les chenilles dans les brocolis trouvés dans les assiettes des petits des écoles, relèveraient des travailleurs qui sont en dessous, mais pas des responsables, des donneurs d'ordres, des dirigeants, eux même.

Marseille

Condamné, oublié, pardonné...

Brève
04/02/2014

Sodexo s'était engagé à fournir aux cantines de la ville de Marseille de la viande de bêtes de moins de quatre ans pour éviter toute contamination par les farines animales infectées par dépouilles de vaches folles.

Mais profits oblige, les bêtes de Sodexo avait quelquefois 20 ans d'âge. De quoi avoir connu, ingéré et digéré pas mal de farine à base de vaches folles.

Condamné, cela n'a pas empêché Sodexo de reprendre le marché des cantines de Marseille un peu plus tard.

Marseille

La fatalité n'a rien à voir !

Brève
22/01/2014

Quartier de la Joliette à Marseille, un travailleur est mort lors d'une explosion de gaz le mardi 7 janvier.

Au fond de la tranchée de trois mètres, cet ancien ouvrier de ERDF, travaillait sur une conduite de gaz. Et soudain, une flamme a jailli avec une telle intensité que le soudeur a été tué, puis tous les étages de l'immeuble contigu, le Marceau, ont été ravagés.

Des explosions, coupures accidentelles de conduites de gaz, d'électricité ou autres câbles, il y en aurait eu 101 en une année pour la seule ville de Marseille. Les plans dont disposait cet artisan étaient-ils vraiment exacts ?

On peut en douter. C'est un cadre de Gaz de France qui expliquait : "on est dans une logique de réduction d'effectifs à GDF...".

L'un de ces 101 "incidents" pour la seule ville de Marseille, comme la direction de Gaz de France les qualifie, a causé la mort d'un homme dans des conditions atroces.

La Ciotat

Bien envoyé !

Brève
29/12/2013

Près d'une centaine de salariés de l'hôpital de La Ciotat se sont retrouvés devant l'hôpital et ont manifesté dans les rues de la ville le 12 décembre en scandant « hôpital en danger, personnel en colère ». Ils ont dit leur ras-le-bol du personnel manquant, des heures en plus et jamais récupérées, du travail administratif supplémentaire, et de la fatigue générale.

Le directeur a osé leur répondre qu'on n'était pas si mal à La Ciotat, et que tous ceux qui voulaient demander leur mutation au CHU de Marseille verraient bien la différence.

Eh bien, justement, une infirmière qui venait de Marseille lui a rétorqué que c'est parce qu'on aurait les moyens de mieux travailler dans cet hôpital à dimension humaine et aux locaux tout juste refaits, qu'il ne fallait pas laisser la situation se dégrader, et que c'est bien pour ça que le personnel était là.

Martigues

Durs avec les pauvres

Brève
19/12/2013

Les travaux de contournement de l'autoroute de Martigues devront entraîner la destruction d'une maison appartenant à la DREAL qui dépend du ministère de l'écologie. En attendant cette démolition cinq familles de Rom occupent cette maison car les travaux ne commenceront que bien plus tard voire en ...2018.

Cette occupation d'une maison vide semble insupportable à l'Etat. Le juge du tribunal de Martigues a statué sur l'expulsion sans délai de ces familles roms dont les enfants sont pourtant scolarisés dans une école de Martigues.

Cela va dans le sens de ce qu'il y a de plus réactionnaire et permet à toutes ces autorités de se montrer inflexible et intraitable avec de pauvres gens qui essaient de s'en sortir comme ils peuvent.