Marseille

Et pour une médaille de plus !

Brève
11/10/2017

l'intérieur de la sanisette en plein centre...

Si la ville de Marseille se vante d’être la capitale de la culture, du sport ou autre elle peut aussi revendiquer haut et fort le titre de la ville avec le moins de WC publics.

Il y en a moins d’une dizaine.

Il existe bien une sanisette près de la Canebière sur les allées Gambetta, mais elle est dans un tel état que c’est une véritable infection.

Alors vite une médaille de plus pour la Mairie de Marseille.

PACA-CORSE

Contre une guerre bien réelle, personne ou presque.

Brève
28/07/2017

Là où les feux de forêt sont les plus graves, il existe une usine capable de mettre au point et de construire en nombre des hélicoptères capables de voler de jour et de nuit, au ras du sol ou en altitude, capables d’emporter des charges lourdes, etc.

Mais tous ces hélicoptères sont en priorité destinés à l’armée chargée de défendre en Afrique ou au Moyen-Orient les mines, le pétrole et les richesses de la bourgeoisie française.

Seuls quelques modèles anciens d’hélicoptères sont attribués à un combat bien réel, celui contre les feux de forêt qui ravagent périodiquement des milliers d’hectares. Défendre la population contre un risque bien présent, bien réel, cela n’intéresse pas les dirigeants qui préfèrent endosser la tenue de “chef de guerre”.

Provence

Tout va très bien, pour le préfet !

Brève
28/07/2017

Lorsqu’un préfet, en charge de la Sécurité civile se voulait rassurant, en ce qui concerne les incendies de forêt, prétendait en juin dernier que les retards dans la maintenance de certains avions “n'impactent absolument pas l'opérationnalité de la flotte”. Et il ajoutait que “sur le dispositif national, Corse comprise, j'ai suffisamment d'avions pour réagir à tout, je ne suis pas inquiet”....

Inquiet, peut-être pas pour son avenir, mais pour les feux de forêt il aurait du l’être.

En effet le responsable du syndicat national du personnel navigant de l'aéronautique civile( c’est à dire les canadairs et autres appareils) assurait : “Il nous manque 25% de la flotte”. C'est à dire qu'un quart des appareils étaient indisponibles car en réparation de longue durée.

Qui croire , un préfet bonimenteur ou un pilote qui passe son temps à essayer d’éteindre des feux, souvent au péril de sa vie...

Canari-Bastia-Marseille

Attention à la cigarette

Brève
11/07/2017

Les 300 000 tonnes d’amiante, une fois extraites de la mine de Canari, étaient envoyées à Bastia dans de simples sacs de jute. Toute la manutention se faisait par les dockers qui chargeaient et déchargeaient ces sacs de jute à l’aide de leur crochet.

À la visite annuelle, le médecin du port de Marseille demandait à un docker chargé de ce transport, de fumer moins. Ce ne fut qu’à la visite de départ en retraite qu’il lui demanda de consulter un spécialiste...

Pour le pneumologue, c’était trop tard et ce docker, avec un cancer généralisé, n’a “profité” que de quelques mois de sa retraite dans des souffrances atroces. Les patrons et leurs serviteurs s’en tire une fois de plus bien. Mais espérons que tout se paiera.

Mine de Canari (Haute Corse)

Le silence des assassins

Brève
11/07/2017

Jusqu’en 1965 la mine de Canari a été exploitée par la société Eternit. Et si 300 000 tonnes d’amiante ont été extraits, l’environnement a été complètement dévasté : tous les déchets amiantés de la production étaient directement déversés dans la mer, en bas de la carrière...

À la fermeture Eternit a réussi à vendre à la collectivité l’usine et son site pour la somme symbolique de un franc... elle laissait aux bons soins de la collectivité la responsabilité de désamianter l’usine et les carrières, un travail de titan.

Et ainsi  les anciens ouvriers ne savaient plus à quel saint se vouer... Eternit est, bien entendu aux abonnés absent. En attendant l’amiante dégouline lentement vers le mer dans un silence assourdissant et ceux qui cassaient la roche, ceux qui séparaient l’amiante des roches ne voient plus le bout du tunnel.