La Marseillaise :  La caravane d’été de Lutte ouvrière fait escale à la Joliette

Article de presse
25/08/2019

Les militants proposaient également leur journal.

Les militants de Lutte ouvrière (LO) sillonnent la Provence, en ce mois d’août, en allant à la rencontre de la population. Ils appellent les travailleurs à se mobiliser « pour défendre leurs intérêts et faire entendre leur voix ».

 

Les militants du parti trotskiste, Lutte ouvrière, ont fait étape à Marseille, lundi 19 août. Un groupe de quatre militants s’est posté aux points stratégiques de la place de la Joliette pendant qu’un autre opérait à la sortie du métro de la station Désirée Clary.

Les militants interpellaient les citoyens pour discuter avec eux et échanger sur les luttes actuelles et d’autres sujets « qui préoccupent leurs quotidiens » : l’emploi, les conditions de travail, le pouvoir d’achat, les retraites, les services publics… « La plupart des personnes rencontrées sont révoltées face à la situation politique et sociale actuelle, mais beaucoup pensent qu’on n’y arrivera pas. Et c’est de ça qu’on veut discuter avec les gens en leur disant que demain, si on prend conscience de notre force, on pourrait tout bloquer », explique Olivier Josué, militant marseillais de LO. « Le mouvement des Gilets jaunes était une manifestation de colère, il faut faire comme eux mais en mieux ». Et pour ce faire, estime le militant trotskiste, il faut s’organiser. « Le système capitaliste est au bout du rouleau. On pense que le camp des travailleurs est très fort, mais il faut qu’il en prenne conscience. La lutte des travailleurs est capable de changer les choses, mais ce qui manque, c’est un parti révolutionnaire qui organise la colère populaire et la rend consciente. »

La caravane de Lutte ouvrière est présente en Provence jusqu’à samedi 24 août.

Après un détour par Toulon, Port-de-Bouc et Arles, elle reviendra à Marseille le jeudi 22 août (Canebière cours Belsunce) et le vendredi 23 août dans le quartier de l’Estaque.

M.C.