Reportage sur le meeting de Nice

Article de presse
25/02/2022

Présidentielle 2022: la candidate Lutte Ouvrière Nathalie Arthaud en meeting à Nice

Vendredi 25 février 2022 à 23:22 - 

Par Camille Huppenoire, France Bleu Azur

 

La candidate Lutte Ouvrière à l'élection présidentielle 2022 a aisément obtenu ses 500 parrainages. En meeting ce vendredi à Nice, Nathalie Arthaud a notamment appelé les abstentionnistes à un vote "protestataire" en sa faveur.

 

Nathalie Arthaud était en meeting à Nice ce vendredi soir. Concentrée sur sa campagne depuis l'obtention -aisée- de ses 500 parrainages, la candidate de Lutte Ouvrière à l'élection présidentielle a réuni une centaine de personnes dans une petite salle de l'Hôtel Splendid. 

Mesure phare de son programme : le SMIC à 2.000 euros net. Mais Nathalie Arthaud est surtout la candidate de la lutte sociale, celle qui prône la fin du système capitaliste. "Quand on voit aujourd'hui des femmes et des hommes qui travaillent  (...) qui ont du mal à mettre à faire le plein d'essence pour retourner au boulot ou qui ont du mal à se nourrir, à se loger, ça devient urgent, déclare-t-elle. Je pense que 2.000 euros, ça doit être un minimum. Moi, ma candidature, c'est un appel au combat."

Nathalie Arthaud et ses soutiens le savent : elle ne sera pas élue présidente. Mais elle appelle les abstentionnistes à voter en sa faveur. "S'abstenir, c'est rester invisible politiquement. Vous savez, souvent, on dit 'Nathalie Arthaud, c'est un vote protestataire.' (...) Protester, c''est la première étape. On doit dire notre colère. Tous ceux qui sont révoltés par cette société aussi inégalitaire qu'injuste se rassemblent" dit Nathalie Arthaud, se décrivant comme la candidate qui ne fait pas de fausses promesses. Un message entendu et compris par les militants et les sympathisants. "Elle ne nous promet pas la lune" dit Lucie, 27 ans. "Les fortes augmentations de salaire ne viendront pas d'un gouvernement. Seules les luttes sociales changeront les choses" approuve Philippe.

Interrogée sur ce qu'elle ferait, si elle était présidente, face à l'immigration, thématique récurrente dans les Alpes-Maritimes, Nathalie Arthaud répond qu'elle souhaiterait la bienvenue à tous ceux qui viennent travailler en France.  "Ces femmes et ces hommes qui sont appelés des migrants, ils appartiennent au monde du travail, à mon camp (...) ils vont faire tourner la société. Sans les travailleuses et travailleurs immigrés, il n'y a pas un seul hôpital public qui tournerait. Il n'y a pas une seule usine qui fonctionnerait" assène Nathalie Arthaud. Cette campagne est, pour Lutte Ouvrière, l'occasion de porter un message : contre le capitalisme, contre le patronat et pour une meilleure rémunération des travailleurs.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © France bleu azur

Lire l'article en ligne