2 000 manifestants à Nantes

Contre les violences policières

Brève
05/08/2019

Samedi 3 août, deux manifestations ont eu lieu à Nantes. La première, autorisée, s'est tenue à 11h, et a rassemblé plusieurs centaines de personnes, à proximité de l’endroit où Steve Maia Caniço s’est noyé dans la Loire suite à l’intervention policière contre la fête de la musique.

La deuxième était interdite et était prévue l’après midi au centre ville de Nantes. Les manifestants ont commencé pourtant à se rassembler dans une zone où ils n’en avaient prétenduement pas le droit… Les forces dites de l’ordre n’ont pas osé bouger. Puis, le rassemblement devenant de plus en plus imposant, la manifestation a débuté : quelques 2 000 manifestants ont alors formé un cortège impressionnant, compact, alors que l’on est en plein milieu des congés d’été. De fait l’interdiction de la manifestation jointe au matraquage médiatique prédisant le saccage de la ville par des groupes ultra violents n’a pas empêché la manifestation d’avoir lieu. Et, malgré quelques imbéciles qui ont voulu justifier la propagande gouvernementale en cassant du matériel, elle a été un succès Elle a fait la preuve que malgré tous les moyens de propagande à son service le gouvernement n’en a pas fini avec la contestation de sa politique.