Mobilisation lycéenne à Nantes

Contre l’organisation des épreuves de contrôle continu

Brève
11/02/2020

Plusieurs lycées de Nantes continuent à se mobiliser contre les E3C. Début février, celui de Guist'hau était bloqué par les lycéens. Le principal, prétendument inquiété par les feux de poubelles, aurait voulu appeler les pompiers, mais il a annoncé s'être trompé de numéro et a composé celui de... la police ! Les CRS, eux, ne se sont pas trompés et ont gazé et matraqué afin d'éteindre le début de la contestation.

Au lycée Livet, les répressions ne suffisant pas pour les démobiliser, plusieurs lycéens ont reçu des lettres d'avertissement d'exclusions pour avoir participé aux blocages.

Si ici et là, plusieurs lycéens ont reculé face à cette pression ; un grand nombre n'y a vu que des raisons supplémentaires de protester contre l'ordre social imposé.

 

Les dernières brèves