Michelin La Roche-sur-Yon

Des licenciements jamais justifiés

Brève
02/12/2020

Le 10 octobre 2019, les 619 salariés de Michelin apprenaient la fermeture de leur usine. A ce jour 394 salariés ont été licenciés. Pour les autres, 126 ont dû accepter une mobilité dans un autre site du groupe, et 67 sont partis en retraite anticipée...

Pour 26 salariés, élus ou représentants syndicaux, le droit du travail impose un accord de l’inspection du travail avant leur licenciement. Or, le 28 novembre dernier, l’Inspection du travail a refusé de donner son accord, considérant que la réalité du motif économique n’était pas démontrée ! Mais qui pouvait en douter alors que Michelin affichait 1,68 milliard de profits en 2018 , 1,73 milliards en 2019, l’année où il fermait deux usines l’une à Bamberg en Allemagne et l’autre à La Roche ?

Les administrations constatent après coup les mensonges patronaux, mais n'empêchent jamais les actionnaires d'augmenter leurs profits en licenciant ceux dont le travail crée les richesses. Pour que les entreprises travaillent dans l'intérêt collectif, il faudra qu'elles passent sous le contrôle de ceux qui les font fonctionner : les travailleurs.

Les dernières brèves