Clinique Brétéché à Nantes

En grève

Brève
23/05/2018

A 95% les salariés de la clinique Brétéché en grève depuis mardi ont reconduit le mouvement mercredi. Dans cette clinique, les effectifs sont calculés au plus juste ce qui met les personnels soignants sous une pression constante. Dans le service SSR (soins de suites et de réadaptation) par exemple, il y a un infirmier pour 25 patients avec, en plus, des lits de soins palliatifs qui demandent un investissement humain très important. 

Les médecins et anesthésistes cumulent les heures, et s’en remettent de plus en plus aux personnels infirmiers dans un « glissement des tâches » qui n’est pas pris en compte dans les salaires. Les tensions sont donc nombreuses et les personnels infirmiers vivent dans la crainte de commettre une erreur ou un oubli conduisant à une erreur médicale dont la responsabilité leur serait imputée.

La direction, au lieu de privilégier des CDI pour constituer de véritables équipes et assurer un suivi optimal des patients, préfère recourir massivement à des CDD, des personnels précarisés et isolés qui n’osent pas refuser les conditions qu’on leur propose.

Ce sont ces conditions de travail dégradées qui expliquent les bénéfices conséquents du groupe Elsan auquel appartient la clinique. Et c'est ce que n'acceptent pas les salariés.