Urgences à Nantes et Saint-Nazaire

En grève

Brève
22/05/2019

En grève à Nantes depuis le 30 avril et à Saint-Nazaire depuis le 10 mai, les personnels des urgences poursuivent le mouvement qui devient national. Ils sont nombreux à être réquisitionnés et ceux qui travaillent se retrouvent en situation très tendue. Ils réclament entre autres « des effectifs soignants à la hauteur des besoins pour pouvoir accueillir dignement les usagers, des lits d’hospitalisation en nombre suffisant pour poursuivre les soins dans un service adapté (…), une reconnaissance financière » et s’inquiètent des 350 fermetures de lits annoncées pour le nouvel hôpital qui doit remplacer le CHU Hôtel Dieu à Nantes.

Ils sont conscients que les urgences ne sont que la partie immergée de l’iceberg et constituent le symptôme d’une structure qui va mal avec un accueil qui se dégrade faute de personnels et de lits en nombre suffisants.

Après une rencontre avec la direction qui ne satisfait pas les demandes de postes et malgré les pressions que celle-ci tente d’exercer, le ton monte. Suite à une nouvelle assemblée générale mardi 21 mai qui a réuni encore plus de monde, de nouvelles actions sont prévues et une manifestation nationale s’organise.