AAA à Carquefou (44)

En grève contre les licenciements

Brève
11/09/2020

Sur le site de Carquefou, près de Nantes, depuis le 8 septembre, la trentaine de salariés de ce sous-traitant d’Aibus est en grève pour protester contre le PSE (Plan Sauvegarde de l’Emploi) que vient de leur proposer la direction. Ce plan prévoit qu’une partie du personnel doit être licenciée. Ils ne l’acceptent pas. Pour la majorité d’entre eux, c’est leur première grève et, comme le disait un salarié, « si on ne se bat pas, on n’aura rien ». L’usine de Méaulte dans le Nord est aussi en grève pour les mêmes raisons.

Les intérimaires avaient déjà été remerciés cet été quand la direction avait annoncé un plan prévoyant la suppression de 719 postes sur 1587 à l’échelle nationale. Pour l’Ouest, 137 suppressions sont annoncées, ce qui représente presque la moitié des effectifs encore présents pour les sites de Carquefou, Saint-Nazaire et Rochefort.

Avec 330 millions de chiffre d’affaires, AAA n’est pas une petite PME, et ces licenciements sont d’autant plus injustifiés que le travail commençait à reprendre. Cette grève commence à impacter la production de la  chaîne d’assemblage du A 320 à l’usine Airbus de Nantes où la direction vient de mettre une partie des salariés en chômage partiel.

Répartir le travail entre tous sans perte de salaire en prenant sur les profits : c'est un objectif qui s’impose naturellement et qui pourrait être repris par tous les salariés du secteur de l’aéronautique si le mouvement venait à s’élargir.

Les dernières brèves