Saint Sébastien et Saint-Julien-de-Concelles (44)

Facteurs en grève

« Arrêtez le mépris, on veut des CDI ! »

Brève
15/11/2021

Dans les bureaux de Saint-Sébastien-sur-Loire et de Saint Julien de Concelles, un système de sous-effectif permanent régnait, il manquait des remplaçants et la direction demandait aux facteurs de changer leurs jours de repos, au mépris de leur vie privée, afin d’éviter que les quartiers se retrouvent sans facteurs.

Pour obtenir notamment le passage en CDI de facteurs en intérim, les facteurs ont fait grève mardi 2 novembre. La grève a été prolongée les 3 et 4 novembre à Saint Julien.

Très motivés par la bonne ambiance sur le piquet, ils ont tenu malgré les menaces de la direction qui s’est permis de lancer « tous les intérimaires qui passent le portail, pas la peine de revenir ! ».

Même avec la proposition de quatre « renforts », il y avait encore des jours sans facteurs. La direction s’est finalement engagée à passer trois intérimaires en CDI à La Poste début 2022, mais sans vouloir l’écrire « noir sur blanc ». Une autre banderole a alors surgi : « les paroles s’envolent, les écrits restent » et elle a dû répéter « je dis ce que je fais, je fais ce que je dis ». Tous les facteurs des alentours en sont témoins. Les facteurs ont voté la reprise du travail le jeudi, fiers d’avoir été solidaires de leurs collègues intérimaires, fiers d’avoir dit « stop » aux jours de repos qui changent, fiers d’avoir obtenu des renforts et des CDI.

 

 

Les dernières brèves