Michelin à La Roche-sur-Yon

Jamais rassasié de profits

Brève
19/09/2019

Michelin a effectué des "diagnostics" pour ses usines. Résultat : 4 usines sont dans le collimateur pour « nette dégradation de la compétitivité » : Avallon, Cataroux, Cholet et La Roche-sur-Yon.

Pourtant, en ce qui concerne La Roche-sur-Yon, la direction sétait engagée à investir 100 millions d’euros et à y créer 170 emplois en compensation des 700 suppressions d’emplois à Joué-les-Tours. En 2016, elle y a mis en place un accord de compétitivité en contrepartie des investissements et des créations d’emplois. Mais en 2018 c'est l'arrêt des investissements avec des suppressions de postes à la clé.

Que prépare-t-elle pour 2019 ? baisse de production ? licenciements (il reste 630 salariés, après le départ de 120 d'entre eux l’an dernier) ? Fermeture du site ?

Pour gonfler ses profits, Michelin veut mettre la pression sur les salariés. C’est à ce prix que la famille Michelin est classée au 72ème rang des fortunes professionnelles françaises en 2019 par le magazine Challenges, avec 1 400 millions d’euros accumulés sur le dos des salariés...

 

Les dernières brèves