Michelin La Roche-sur-Yon

La colère

Brève
25/10/2019

Jeudi 24 octobre, environ 400 personnes ont répondu à l’appel de la CGT et ont exprimé leur colère face à la fermeture programmée de l’usine de La Roche. Les salariés de La Roche ont été rejoint par des délégations de plusieurs sites venus pour soutenir leurs collègues. Les prises de parole allaient toutes dans le même sens : il va falloir se battre.

Alors que Michelin a fait l’an dernier 1,6 milliard de bénéfices, il voudrait virer tranquillement les salariés en échange d'une prime de 30 000 euros.

Après avoir commencé les négociations à Clermont-Ferrand, les négociations doivent se poursuivre à Angers. Mais toujours pas à La Roche-sur-Yon. Michelin a peur de se confronter à la colère des salariés.

Où que se déroulent ces négociations, pour sauver leur peau, les travailleurs de Michelin vont avoir à mener un combat qui ne fait que commencer.

 

Les dernières brèves