La nationalisation de STX : le bluff de Macron

Brève
31/07/2017

Macron a annoncé qu'il nationaliserait les chantiers navals STX de Saint-Nazaire, plutôt que de les laisser à une entreprise italienne.

Mais quelle garantie peuvent avoir les 7000 salariés de STX, dont les deux tiers sont employés par des entreprises sous-traitantes, de voir leur emploi conservé ?

Quelle que soit la nationalité de leur futur exploiteur, les travailleurs des chantiers, toutes nationalités confondues, devront se battre pour défendre leurs droits et leurs intérêts, sans s'en remettre à un charlatan comme Macron.