Michelin à La Roche-sur-Yon

Le virus du profit

Brève
30/04/2020

La direction de l’usine Michelin de La Roche vient d’annoncer la réouverture progressive du site à partir du 4 mai, et la confirmation de l’arrêt définitif de la production. Pour elle, il s’agit d’assurer la « post-production » et de finaliser le reclassement des salariés. A ce jour, 75 % des salariés n’ont toujours pas de solution et dans le contexte actuel certaines embauches ont été repoussées ou transformées en CDD. Dans le même temps, le groupe Michelin rachète depuis le début de l’année chaque semaine pour 1,785 million d’euros de ses propres actions afin d’en maintenir le cours. Fin mars le cumul atteignait déjà 18 millions d’euros. Et Michelin veut nous faire croire qu’il n’a pas les moyens de maintenir les effectifs de ces usines, y compris celle de La Roche.

Le virus du profit et le coronavirus : lequel est le plus dangereux ?

Les dernières brèves