Surmortalité dans la région nazairienne

L’hypocrisie des pouvoirs publics

Brève
19/09/2019

Des études menées par les services de l'Etat viennent de confirmer un taux de surmortalité de 28% par rapport à la moyenne nationale pour les moins de 65 ans dans la région nazairienne. Cancers et maladies respiratoires en seraient la cause. Quant à ce qui provoque ces maladies, les pouvoirs publics mettent en avant l'alcool et le tabac en jetant un voile pudique sur les rejets industriels mortifères : oxydes d’azote, particules ultrafines, chromes VI et autres produits cancérigènes ou mutagènes.

Des associations locales ont alerté depuis longtemps sur cette dangerosité et demandent la mise en place d’actions pour contrôler et limiter les rejets d’un certain nombre d’entreprises, dont certaines ne respectent même pas les obligations légales. Pour le moment sans succès.

Les dernières brèves