Fête de la musique à Nantes

l'intervention policière rejette des jeunes dans la Loire

Brève
25/06/2019

Nantes vu des quais. C'est beau... sauf quand la police repousse les fêtards dans la Loire

A l'occasion de la fête de la musique, chaque année, des jeunes se réunissent par milliers quai Wilson à Nantes sur les bords de Loire. Ce sont des quais désaffectés, déserts et qui ont l'avantage de ne pas géner les riverains... car il n'y en a pas. Par contre il n'y a pas de rambarde de protection côté fleuve et la prudence exige de s'en tenir éloigné

La dizaine de DJ présents s’étaient mis d’accord avec la police pour couper le son à 4h du matin. Alors que 300 à 400 personnes se trouvaient encore sur place à danser au son d’un dernier morceau dépassant légèrement l’horaire, la police est intervenue brutalement, à coup de matraques et de tasers, de gaz lacrymogènes, de grenades de désencerclement et même au moyen de chiens ! Il s’en est suivie une panique totale au milieu des gaz, provoquant la chute de quatorze personnes dans la Loire. Une patrouille de secours fluvial est rapidement intervenue pour les repêcher mais une personne manque toujours à l’appel.

Le Préfet de Loire Atlantique assume, et dans une déclaration citée par France Bleu Loire Océan affirme que « les forces de l’ordre interviennent toujours de manière proportionnée. Mais face à des individus avinés, qui ont probablement pris de la drogue, il est difficile d’intervenir de façon rationnelle ».

Cette affaire suscite émotion et révolte légitimes et les réactions sont nombreuses à Nantes pour dénoncer ce qui apparaît commme une nouvelle bavure policière mortelle.

 

Les dernières brèves