HOP Nantes

Mobilisation contre les licenciements

Brève
31/07/2020

Jeudi 30 juillet, environ 300 salariés de Hop venus des différents sites du pays (Clermont-Ferrand, Lille, Lyon, Morlaix, Orly) se sont rassemblés devant le siège social à l’aéroport de Nantes pour exprimer leur colère face aux licenciements qui concerneraient un millier de travailleurs (près de la moitié du personnel !) et crier au directeur leur refus d’être sacrifiés pour sauver les actionnaires. A Nantes, une centaine de suppression d’emplois au siège et de personnel naviguant sont prévus. Le groupe Air France auquel est rattaché la filiale Hop a touché 7 milliards d’aides du gouvernement. Mais ce n'est pas dans le but de sauver des emplois quoiqu'ils en disent, mais de pérenniser les bénéfices des actionnaires. Pas d'accord !

Les dernières brèves