Loire-Atlantique

Mobilisation des enseignants contre la loi Blanquer

Brève
13/03/2019

Contrairement à l’intitulé du projet de loi Blanquer qui doit être voté en avril, son école n’inspire pas confiance. Environ 500 professeurs des écoles, du secondaire et parents d’élèves ont tenu à l’exprimer lundi 4 mars en se rassemblant devant l’inspection académique puis la préfecture. Ils ont à nouveau manifesté lundi 11 mars de l’inspection académique à l’université avec de sslogans comme « Blanquer, ta réforme est une vraie galère ».

En Loire-Atlantique, les prévisions tablent sur 88 élèves en plus dans le 1er degré et plus 1227 collégiens et lycéens mais les créations de postes ne sont pas à la hauteur pour améliorer les conditions d’enseignement dans tous les niveaux. De plus, la disparition des contrats aidés complique beaucoup la tâche des directeurs d’école et le ministre prévoit de créer des établissements publics des savoirs qui regrouperaient un collège et une ou plusieurs écoles. A l’échelle nationale, 7 400 directeurs d’école devront dans ce cas passer sous la coupe des principaux de collège, ou disparaître ; il n’y a donc pas de quoi créer la confiance concernant les conditions de travail des enfants et des enseignants et les enseignants prévoient de nouvelles actions cette semaine pour continuer à se faire entendre.