Michelin (Cholet)

Non au plan de destruction des emplois !

Brève
07/01/2021

Michelin compte supprimer 2 300 emplois en France d’ici à 2024, dans les bureaux et aussi en production. Le PDG appelle cette coupe de 10 % dans les effectifs un « plan de simplification et de compétitivité », et il n’épargnera pas le site de Cholet.

Comme dans toutes les usines du groupe, Michelin veut y opérer une baisse des effectifs : dans cette usine où il y a près de 1 200 ouvriers, ce sont des dizaines d’emplois qui sont menacés, peut-être plus de 150 sur trois ans. Le patron explique qu’il évitera les licenciements secs en recourant aux départs en pré-retraites, et aussi à une rupture conventionnelle collective. Même s’il trouve des « volontaires » (ce n’est pas impossible, vu les conditions de travail !), ces destructions d’emplois sont inacceptables dans une période où le chômage fait des ravages dans la population.

Le dividende distribué par action a été multiplié par trois depuis 2009, la famille Michelin reste dans le top 100 des familles bourgeoises les plus riches : prenons sur les bénéfices passés et présents pour maintenir tous les emplois !

Les dernières brèves