Arjowiggins (Sarthe)

Non aux suppressions d'emploi !

Brève
10/01/2019

Le 8 janvier dernier, trois usines du papetier Arjowiggins ont été placées en redressement judiciaire. Deux de ces usines sont dans la Sarthe, une à Bessé-sur-Braye qui emploie plus de 550 salariés et l’autre à Saint-Mars-la-Brière de 260 ouvriers . La troisième est dans l’Aisne. En 2014, Arjowiggins avait déjà fermé une usine dans le Pas-de-Calais.

Si ces deux usines venaient à fermer, ce serait catastrophique pour ces parties du département, en particulier à Bessé-sur-Braye car Arjowiggins est le seul gros employeur de cette petite ville. Il sera très difficile de retrouver du boulot dans le coin, le chômage grimpera encore plus, des commerçants mettront la clef sous la porte et ce sera la mort des petits villages alentours où vivent les ouvriers d’Arjo.

Il n’y a pourtant aucune raison que ces usines ferment. Le groupe Sequana à qui elles appartiennent, a un chiffre d’affaire de 2,8 milliards d’euros et a dégagé plus de 100 millions de bénéfices en 2017. Il y a donc de quoi maintenir les emplois, d’autant plus que les carnets de commande sont pleins et que 150 jeunes viennent d’être formés récemment. Le tribunal se réunira de nouveau le 27 février pour examiner les candidatures d’éventuels repreneurs.

Alors ne laissons pas les patrons ruiner des régions entières ! Non aux licenciements ! Aux capitalistes de payer pour maintenir les emplois !