Renault - Le Mans :  Priorité au profit

Echo d'entreprise
01/05/2020

Après cinq semaines d’arrêt, la reprise du travail se fait progressivement et les effectifs augmentent semaine après semaine pour atteindre 900 salariés sur les 2000 que compte l’usine habituellement. Tout un protocole de sécurité a été mis en place par la direction (masques, gel hydroalcoolique, modification des sens de circulation dans les ateliers…) ce qui est la moindre des choses.
La direction fait même distribuer des masques FFP2 aux techniciens de maintenance car ils sont amenés à côtoyer pas mal de monde dans leur journée. Ce sont pourtant ces masques que bien des personnels soignants recherchent à corps et à cris, comme les médecins généralistes, les dentistes ou les salariés des Ehpad.
Qu’est-ce qui est le plus urgent ? Soigner en sécurité des patients, s’occuper de personnes à risques ou fabriquer des châssis de bagnoles ? Pour Renault, un assemblage de pièces métalliques a visiblement plus de valeur !