Thales (Cholet)

Un avenir radieux, version capitaliste

Brève
02/12/2020

: Le groupe Thales, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 19 milliards d’euros en 2019, vient d’annoncer qu’il va agrandir son site de Cholet et passer de 1 650 à 2 150 salariés en 2023.

Personne à Cholet ne peut déplorer la création de 500 emplois supplémentaires, si jamais elle se confirme – en particulier au moment où 83 emplois sont menacés dans l’usine Catimini de Saint-Macaire-en-Mauges. Mais il est significatif que ces perspectives de développement concernent une entreprise liée au secteur militaire.

Des milliards sont engloutis dans ce secteur destructeur par excellence, alors que les richesses produites par la société seraient bien mieux utilisées, la crise sanitaire le prouve, si elles étaient investies dans l’éducation, la santé, le transport, le logement... ou encore dans la reconversion de l’industrie d’armement vers des productions socialement utiles.

Mais non, dans ce système pourri, rien de plus rentable pour les milliardaires à la recherche de profits que de miser sur les guerres actuelles et futures.

 

Les dernières brèves