SNCF Nantes

Un licenciement qui ne passe pas

Brève
06/06/2021

Un rassemblement était organisée en gare de Nantes le 27 mai pour soutenir David, un cheminot de Nantes qui passait en conseil de discipline pour avoir relevé, lors d’une réunion d'équipe, des problèmes techniques rencontrés pendant son travail au téléphone avec les voyageurs.

La direction, en s'attaquant à lui, espère faire peur à tout le monde. Eh bien, c'est le contraire qui s'est produit. En effet, ses collègues, apprenant les menaces de sanction à son égard, ont organisé cette journée de grève, soutenue par la CGT et Sud rail. David étant très apprécié, dans son service, une majorité des télétravailleurs se sont mis en grève ainsi que ses collègues travaillant encore sur site qui en ont profité pour se réunir ce jour-là devant la gare. L’attitude de la direction a aidé puisque la veille de l’action, elle a décidé de fermer pour de prétendues raisons de sécurité le plateau téléphonique sur lequel David travaille ; comme quoi, elle n’était pas très à l’aise avec cette affaire.

Une semaine plus tard, la direction a annoncé la « radiation des cadres » de David ce qui signifie, en résumé, qu'il est licencié. Malgré cela, les cheminots de son service ont tenu à le soutenir jusqu'au bout en débrayant le dernier jour de sa présence pour lui exprimer leur soutien.

La direction de la SNCF a gagné une bataille mais elle va devoir compter sur les cheminots soudés face à elle et remontés par cette décision injuste.

Les dernières brèves