La pauvreté à Nantes

Une inflation galopante

Brève
12/04/2019

Le Secours Populaire nantais fait face à une explosion telle des demandes d'aides alimentaires qu'il ne peut plus enregistrer de nouvelles demandes et doit diviser par deux le nombre de colis alimentaires distribués à chaque personne. En 1993, il accueillait 300 personnes par mois mais ce chiffre est passé à environ 1500.
Plus largement, dans la métropole nantaise, 77000 habitants (soit 11% de la population) vivent sous le seuil de pauvreté et parmi eux 15000 enfants.
Si les bénévoles militent pour aider les plus démunis, le gouvernement se contente surtout de paroles hypocrites tandis qu’il réserve ses cadeaux aux plus riches en augmentant ses prélèvements sur le reste de la population.

Les dernières brèves