ECONOCOM à Saint Herblain

Une première !

Brève
07/07/2022

Lundi 4 juillet un débrayage d’une heure pour revendiquer l’augmentation des salaires a eu lieu dans plusieurs sites d’ECONOCOM en France, une entreprise qui est un centre d’appel sous-traitant notamment de la SNCF pour ses problèmes informatiques.

Les salaires sont bas, au point que toute l’année des salariés démissionnent pour trouver du travail ailleurs. Cette fois, la colère l’a emporté et les salariés se sont retrouvés à l’appel des syndicats à une trentaine devant le bâtiment pour demander que les salaires suivent l’inflation. Tandis que d’autres collègues, en télétravail, faisaient grève également.

Le grand patron est passé et certains en ont profité pour allonger la liste des revendications, en parlant des temps de pause déjeuner.

La décision est déjà prise que si les salaires n’augmentent pas, le débrayage reprend lundi prochain !

 

Les dernières brèves