CHU de Nantes

« Arrêtez l’hémorragie, l’hôpital saigne ! »

Brève
19/11/2022

Vendredi 18 novembre, environ 500 personnes ont manifesté dans les rues de Nantes à l’appel des syndicats CGT, FO et SUD du CHU. Les travailleurs ont exprimé leur ras-le-bol face au manque de moyens et au blocage des salaires. Les services de sécurité de Saint-Jacques, des urgences adultes et pédiatriques (soins et admissions), l’unité d’urgence psy, la médecine poylvalente d’urgence, le brancardage, les unités du service « tête et cou », l’unité de chirurgie ambulatoire, la gériatrie de Pirmil et La Seilleraye... étaient représentés.

L’actualité récente a été aussi marquée par la mobilisation et la grève des salariés de la clinique Jules Verne.

C’est bien par leurs mobilisations que ces travailleurs se feront respecter face à leurs directions et aux gouvernements qui, depuis des années, dégradent les conditions de travail à l’hôpital.

Alors oui, de l’argent il en faut pour la santé et pas pour les financiers !

Transports scolaires en Pays de la Loire

L'exécutif régional prévoit 30% d'augmentation des prix !

Brève
11/11/2022

La Région Pays de la Loire prévoit de faire payer aux familles l’inflation et la flambée des coûts de l’énergie. Le prix de l’abonnement annuel de transport scolaire devrait augmenter de 36 % en septembre 2023, passant de 110 € à 150 € par enfant. Cette décision sera soumise au vote du conseil régional à la mi-décembre.

L'école n'est pas gratuite, loin de là. Elle devient même de plus en plus chère pour les familles populaires.

Hôpital Mazurelle (La Roche sur Yon)

La psychiatrie à l’abandon

Brève
01/11/2022

Un rapport de la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté sur l’hôpital Mazurelle de La Roche-sur-Yon pointe « des dysfonctionnements graves portant atteintes aux droits et à la dignité des patients ». Le rapport note, aussi, de « très graves difficultés de ressources humaines » puisque 18 postes de psychiatres et 40 d’infirmiers sont vacants et que les médecins sont « insuffisamment » présents dans les unités et voient souvent les patients lors d’entretiens « dont la durée peut être inférieure à cinq minutes » !

Cela fait des années que le personnel de cet hôpital dénonce le manque criant de soignants, il manquerait 150 postes selon la CGT.

L'hôpital psychiatrique est le miroir de la folie de la société capitaliste et de l'abandon dans lequel se retrouvent toutes les activités utiles et nécessaires mais qui ne rapportent pas d'argent au capital privé.

Clinique Jules Verne (Nantes)

La grève continue

Brève
01/11/2022

A Nantes, les salariés de la clinique Jules Verne sont toujours en grève depuis le 20 octobre, pour réclamer des embauches et des augmentations de salaires et « leur indexation sur la hausse des prix », comme certains grévistes le disent.

La clinique Jules Verne à Nantes fait partie du Groupe mutualiste HOSPI GRAND OUEST (HGO) qui regroupe une dizaine de cliniques en Bretagne et dans les Pays de la Loire. Ce sont presque 4000 salariés dont des médecins qui travaillent dans ce groupe... Pas vraiment une petite entreprise.

Les salariés de la clinique ont déjà débrayé plusieurs journées comme le 29 septembre ainsi que les 17 et 18 octobre. Ils dénoncent le niveau de leur salaire trop bas qui sont en dessous du SMIC dans la grille salariale de la FEHAP (Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés solidaires). Par exemple, une ASH, agent des services hospitaliers, peut commencer avec un salaire de base 380€ en dessous du SMIC, un brancardier à moins 300€, etc...

Alors leur colère s’exprime et la grève touche tous les métiers, secrétaires, sages-femmes, brancardiers, techniciens. Même des chirurgiens sortent devant l’établissement pour marquer leur soutien, lors des rassemblements devant la clinique. Ces derniers sont d’ailleurs bien visibles des automobilistes et des passants qui marquent leur solidarité, lors de leur passage, par un mot d’encouragement ou une série de coups de Klaxon qui s’entendent avec force aux alentours !

Pour le moment, la direction ne compte lâcher que 3% ce qui ne ferait que 45€ pour les plus bas salaires. C’est ce qui a remis le feu aux poudres et la grève continue, ponctuée de rassemblements dynamiques et bien visibles devant l’établissement. Les grévistes ne sont pas prêts à accepter n’importe quoi et leur grève peut donner bien des idées aux travailleurs qui les voient se mobiliser et qui s’identifient complètement à leurs revendications sur les salaires.

Clinique Jules Verne (Nantes)

En grève pour les salaires et les embauches

Brève
24/10/2022

Le personnel de la clinique Jules Verne à Nantes est en grève pour des augmentations de salaire et des embauches cette semaine. Après la participation à la manifestation de la santé mardi, vendredi 21 octobre, un rassemblement devant la clinique a réuni environ 250 grévistes, tous métiers confondus : brancardiers, infirmières, aide-soignantes... Ils ont recueilli le soutien des passants en voiture qui s'est manifesté par un très chaleureux concert de klaxons. La direction n'a pour le moment rien lâché mais les grévistes sont déterminés à se faire entendre et ne comptent pas s'en tenir là.