St-Barthélémy (49) :  Non aux licenciements chez Thyssen

Communiqué
27/09/2014

Communiqué de Marie-José Faligant, Lutte Ouvrière

Angers, le 26 septembre 2014

La direction de Thyssen Krupp Ascenseurs vient d'annoncer son intention de licencier 258 des 442 salariés de son usine de St-Barthélémy. Les licenciements programmés sont inacceptables, et ne sont pas acceptés par les travailleurs, qui ont débrayé ce matin pour réclamer le maintien des emplois.

Comme tous les capitalistes du monde, ces patrons prétendent qu'ils n'ont pas le choix car il y va de la « compétitivité » du groupe. C'est un mensonge.

Thyssen Krupp Ascenseurs reste le n°3 mondial du secteur et a réalisé l'an passé plus de 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Quant au groupe Thyssen Krupp, qui exploite plus de 150 000 travailleurs dans le monde, il a réalisé le trimestre dernier 39 millions d'euros de profits et son PDG a promis ces jours-ci à ses actionnaires un doublement du résultat d'exploitation (de 500 millions à 1 milliard d'euros), une hausse des dividendes et une expansion du groupe par de nouvelles acquisitions !

Accepter de se faire mettre à la porte pour engraisser encore les actionnaires du groupe, dont les héritiers de la dynastie industrielle Krupp ? Pour les salariés, c'est non. Il faut prendre sur les profits passés et présents des actionnaires pour préserver tous les emplois.