Au marché d’Ancenis : « travailleurs » contre « patrons »

Article de presse
21/04/2017

Au marché d’Ancenis : « travailleurs » contre « patrons »

Ancenis, terre de contrastes… Sur la place Foch, côté mairie, flotte un drapeau rouge. Celui qui annonce la couleur « de la défense des travailleurs », derrière le parti Lutte ouvrière et sa candidate Nathalie Arthaud. À quelques pas, plus près de la place Saint-Pierre, deux militants d’En marche ! pour Emmanuel Macron.Deux pôles politiques au milieu du marché, qui ne donnent pas vraiment dans la même crémerie.

Enfin, pas si sûr, à écouter Yves, macroniste manifestement adepte du grand écart : « Comme eux, nous nous battons pour la défense des salaires, pour que l’argent aille dans la poche du salarié. »Les deux petits groupes ont pu échanger quelques instants, en bons républicains. « C’est vrai qu’on peut se retrouver sur l’Europe, qu’on ne place pas au centre de tous les problèmes », veut bien convenir ce militant trotskiste.

Mais pour le reste… « Avec eux, on a aucun point de convergence. Eux défendent le grand capital, tranche Thibaud. Nous on veut que les gens se mobilisent contre ça ! » Comme deux autres volontaires du groupe, Thibaud a fait le chemin depuis Nantes pour cette partie de campagne.Comme ses camarades du LO, il découvre le Pays : « Y’a des travailleurs par ici », note son camarade… Travailleurs, patrons ou simples passants,…sur la place Foch, un seul mot d’ordre : dimanche, votez !

Bertrand GUILLOT