Législatives 44 : Lutte ouvrière aura un candidat par circonscription

Article de presse
10/05/2017

Lutte ouvrière présente son programme et ses candidats aux législatives dans les dix circonscriptions de Loire-Atlantique.

Le Président Macron ? L’ennemi numéro un de Lutte ouvrière. "Il va pressuriser encore plus les travailleurs", grondent les candidats Lutte ouvrière aux législatives. Selon eux, la seule issue est de résister collectivement. Par la grève, par la rue. "Les travailleurs ont le pouvoir mais n’en ont pas conscience. Si on arrête de travailler, comment le pays va-t-il tourner ?", demande Hélène Defrance, candidate dans la 1re circonscription.

Pour le facteur Stéphane Pellegrini, candidat dans la 5e circonscription, la résignation n’est pas de mise. "On nous dit qu’il n’y a pas de travail. C’est faux ! Il y a plein de travail partout. Sauf que le patronat ne veut pas embaucher mais s’enrichir."

(À lire jeudi dans Ouest-France)

Les candidats, leurs suppléants

1re circonscription : Hélène Defrance, Sophie Barillot ; 2e : Nicolas Bazille, Aurélie Mahoudeau ; 3e : Hélène Dolidon, Pascal Déau ; 4e : Paul Raynaud, Claude Néau ; 5e : Stéphane Pellegrini, Xavier Vérove ; 6e : Marie-Louise Dupas, Thibault Vidal ; 7e : Marie-France Belin, Sébastien Benoit ; 8e : Eddy Le Beller, Jean-Claude Saint-Arroman ; 9e : Annie Hervo, Alain Georget ; 10e : Yann Béliard, Jean-Yves Agoulon.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Ouest-France