Massey-Ferguson – Beauvais (Oise)

Aux frais du contribuable

Brève
06/07/2021

La commune de Beauvais, aidée par la Région et par l’État, va financer entièrement la construction d’un pont routier enjambant le site Agco, le constructeur des tracteurs agricoles Massey-Ferguson.

11 à 13 millions d’euros pour permettre à Agco de vaquer à ses occupations sans bourse délier et sans être importuné par la circulation sous ses fenêtres.

Agco, avec 4,9, milliards de dollars de chiffre d’affaire et 300 millions de résultat net, paiera peut-être le champagne lors de l’inauguration ?

Hôpital de Beauvais (Oise)

Question de soins

Brève
06/07/2021

L’orage dévastateur qui s’est abattu sur Beauvais le lundi 21 juin a inondé plusieurs services et blocs opératoires de l’hôpital de Beauvais.

Cela a nécessité leur fermeture provisoire, le temps de réparer les dégâts.

Mais si la direction était pressée de ré-ouvrir ces services en urgence, c’était « pour ne pas perdre des parts de marché ».

L’hôpital soigne les patients, sa direction soigne le pognon.

Lactinov – Abbeville (Somme)

De quoi laisser déborder le lait

Brève
21/06/2021

Les salariés de Lactinov et de Verescence d’Abbeville ont fait grève en début de mois suite aux propositions de leur direction lors des Négociations Annuelles Obligatoires.

La direction de Lactinov, qui collecte du lait et conditionne des produits laitiers, a assigné en justice, qui l'a déboutée, les grévistes sous prétexte qu’il n’y avait pas eu de conciliation !

Elle avait annoncé ne pas vouloir dépasser 0,8 % d’augmentation alors que l’entreprise se porte bien.

Ces patrons, cela osent tout... c'est à cela qu'on les reconnaît !

Hôpital de Saint-Quentin (Aisne)

Augmentation pour tous, embauche massive

Brève
17/06/2021

Le 15 juin, devant l’hôpital, a eu lieu un rassemblement d’ hospitaliers et de travailleurs de différents secteurs publics et privés pour une augmentation de salaires pour tous et des embauches massives dans les services publics.

Partout et en particulier à l’hôpital, les bras manquent et les directions imposent aux salariés de courir pour compenser le manque de personnel. Les salaires stagnent pour ceux qui gardent leur emploi.

Alors c’est tous ensemble que les travailleurs doivent exiger des embauches et des augmentations de salaires ainsi que leur indexation sur les prix.

Hôpital de Saint-Quentin (Aisne)

En colère !

Brève
24/05/2021

Comme dans tout le pays, différentes catégories de l’hôpital de Saint-Quentin protestent, se mettent en grève sur les salaires et les effectifs.

La pandémie a aggravé la situation et toutes celles et ceux travaillent à l'hôpital sont exténués.

Les augmentations de salaire ne sont pas à la hauteur d’autant plus que le gouvernement a cherché à diviser le personnel en excluant certaines professions de ces revalorisations.

Les travailleurs de la santé ont comme tous les travailleurs bien des raisons de se révolter.