Hauts de France

Manque de chauffeurs ou manque de salaires suffisants ?

Brève
08/08/2022

Il manquerait 400 conducteurs de cars dans les Hauts de France et cela pourrait avoir des répercussions sur les transports scolaires.

La Région demande aux chefs d'établissements d'en tenir compte dans l'élaboration des emplois du temps pour limiter le nombre de passages de cars et tant pis s'ils doivent déjà jongler avec les dédoublements de classes et les plannings des enseignants.

En fait, le manque de chauffeurs s'explique par l'insuffisance des salaires et le fait qu'il s'agit souvent d'emplois à temps partiel avec des services le matin et en fin de journée et rien entre les deux.

Le manque de personnel menace déjà dans de nombreux services indispensables au public, hôpitaux, écoles, etc. Il faut que les travailleurs imposent des salaires et des emplois décents qui permettent de vivre sinon ces manques se traduiront par une dégradation des conditions d'existence pour tous.

Agco-Massey - Beauvais (Oise)

les grévistes tracent un bon sillon à suivre

Brève
18/07/2022

Plusieurs centaines d’ouvriers d’Agco-Massey ont surpris leur patron en débrayant massivement du mercredi 8 juillet au vendredi 10 juillet. Ils ne se sont pas contentés de filtrer les entrées, ils ont défilé d’un site à l’autre à travers toute la zone commerciale

La goutte d’eau a été la baisse d’une prime, alors que tous savent que leur groupe regorge de bénéfices. Mais c’est bien parce que les salaires sont insuffisants que les travailleurs en viennent à se battre.

La direction a fini par ouvrir des négociations avec les syndicats qui, prenant le train en marche, ont repris la revendication venue des grévistes : au moins 70€ d’augmentation. Au final, la prime est maintenue et la direction cède 5,3%.

C'est une victoire pour les grévistes qui n'ont pas attendu des consignes pour poser le problème des salaires et un encouragement à l'ensemble des travailleurs pour préparer les luttes nécessaires afin d'imposer des augmentation importantes des salaires et leur indexation sur les hausses de prix.

Orpea - Saint-Quentin (Aisne)

Salariées en grève!

Brève
03/06/2022

Les salariées des maisons de retraite Orpea se sont mis en grève dans tout le groupe pour exiger la prime d intéressement de 750 euros que la direction refuse de leur verser cette année.

À Saint Quentin comme à Beaurevoir le personnel dénonce le mépris des directions locales, des pressions voire des insultes qu'elles s'autorisaient.

La situation se dégradait pour le personnel avec des charges de travail souvent intenable et des responsabilités accrues.

Celles qui ont lu « les Fossoyeurs » reconnaissaient leur situation et découvraient l'ampleur des manipulations financières dénoncées dans le livre.

Face à la baisse des entrées de nouveaux résidents , la seule réponse de la direction est d'écraser encore les revenus des salariés.

Ce qui a provoqué la colère et la détermination à ne pas céder devant les voyous de grands chemins qui sont à la tête de ce groupe.

Orpea - Beauvais (Oise)

Une grève qu’Orpea n’a pas volée

Brève
24/05/2022

La direction du groupe privé d’Ehpad Orpea a récemment annoncé qu’elle ne verserait pas la prime d’intéressement de 750 euros cette année.

Malgré des bénéfices de plus de 60 millions d’euros pour 2021, les dirigeants d’Orpea n’hésitent pas à faire les poches des travailleurs.

À l’Ehpad « Le clos du Beauvaisis », la réaction ne s’est pas fait attendre. Dès lundi 23 mai, plus des trois quarts de l’effectif était en grève.

C’est aux patrons fossoyeurs de payer, pas aux travailleurs !

Législatives 2022 débat France 3 Picardie

Avec Roland Szpirko candidat de Lutte ouvriere

Brève
18/05/2022

Mercredi 18 mai débat sur France 3 Picardie vers 23h avec Roland Szpirko candidat de Lutte ouvriėre dans la 3ème circonscription de l'Oise.

Sera aussi disponible sur le site internet de France 3 Picardie.