Aisne (02)

ce n'est pas la crise pour tout le monde

Brève
06/03/2011

Les chiffres des contribuables assujettis à l'impôt sur la grande fortune ont été publiés : 2 617 sur la région Picardie. Sur Laon et Saint-Quentin, il y en aurait 443. Même si l'Aisne n'est pas le département qui réunit le plus de riches, ces chiffres nous montrent que tout le monde ne subit pas la crise de la même façon.

Alors il est particulièrement scandaleux que le gouvernement projette par un tour de passe-passe de faire disparaître l'impôt sur la fortune en même temps que le bouclier fiscal tout en faisant en sorte que les riches payent au bout du compte moins d'impôts.

Aisne (02)

le chômage de longue durée explose

Brève
21/02/2011

Le nombre de chômeurs de longue durée a explosé entre 2009 et 2010. Il a augmenté de 18% en Picardie et 55 455 chômeurs le sont depuis plus d'un an.

Lors de son passage à la télévision, Sarkozy a annoncé que 500 millions d'euros allaient être débloqués à l'échelle du pays pour soi-disant lutter contre le chômage de longue durée.

Cette somme qui est supposée aider à la résolution du problème catastrophique du chômage qui touche des millions de travailleurs, est à comparer avec les dizaines de milliards mis à la disposition des banques au plus fort de la crise financière pour maintenir les privilèges de la classe capitaliste.

Aisne (02)

UN DRÔLE D’INTÉRIMAIRE !

Brève
21/02/2011

Le journal « l'union » a raconté la présentation par le directeur de L'Insee de la situation économique de l'Aisne.

Le préfet aurait trouvé que le fait que le nombre d'intérimaires soit passé de 110 000 en 2009 à 140 000 en 2010 était un élément montrant que la crise était derrière nous.

Pour que l'explosion du travail précaire puisse paraître quelque chose de positif, il faut n'avoir connu comme travail intérimaire... que celui de préfet !

Chanel Compiègne (Oise)

Ce n’est que partie remise !

Brève
15/02/2011

Les travailleurs de Chanel de l'usine de Compiègne qui s'était mis en grève depuis le 1er février pour réclamer une augmentation de salaire et l'embauche des salariés actuellement en CDD ou en intérim ont repris le travail.

La direction n'a pas cédé sur toutes leurs revendications mais les travailleurs sont fiers de lui avoir tenu tête.

Tout le monde sait, y compris les travailleurs des usines de Chamant et de Verneuil-en Halatte qui ont fait grève aussi, que les actionnaires ont touché 300 millions d'euros de dividendes pour l'année 2010.

Ils ont donc largement de quoi payer... alors la lutte n'est pas terminée !

MBK Saint-Quentin (Aisne)

En Espagne comme en France, ce n’est pas aux travailleurs de payer !

Brève
05/02/2011

La direction de Yamaha, vient d'annoncer la fermeture de son site (400 salariés) en Espagne. Ce n'est pas parce qu'elle a en même temps annoncé le maintien de son site MBK (anciennement Motobécane) à Rouvroy près de Saint-Quentin que les travailleurs de MBK et leurs représentants syndicaux y ont trouvé de quoi se réjouir.

La direction a mis en avant la baisse de la vente de deux roues pour justifier la fermeture du site espagnol. À Rouvroy, depuis que Yamaha a repris l'usine, les effectifs sont déjà passés de 900 à environ 650.

Par delà les frontières, en Espagne comme en France, ce sont les mêmes patrons qui jettent les travailleurs au chômage avec pour seul critère les intérêts de leurs actionnaires. Et c'est cette dictature que le monde capitaliste fait peser sur la société que les travailleurs doivent mettre en cause.