Aisne (02)

UN DRÔLE D’INTÉRIMAIRE !

Brève
21/02/2011

Le journal « l'union » a raconté la présentation par le directeur de L'Insee de la situation économique de l'Aisne.

Le préfet aurait trouvé que le fait que le nombre d'intérimaires soit passé de 110 000 en 2009 à 140 000 en 2010 était un élément montrant que la crise était derrière nous.

Pour que l'explosion du travail précaire puisse paraître quelque chose de positif, il faut n'avoir connu comme travail intérimaire... que celui de préfet !

Chanel Compiègne (Oise)

Ce n’est que partie remise !

Brève
15/02/2011

Les travailleurs de Chanel de l'usine de Compiègne qui s'était mis en grève depuis le 1er février pour réclamer une augmentation de salaire et l'embauche des salariés actuellement en CDD ou en intérim ont repris le travail.

La direction n'a pas cédé sur toutes leurs revendications mais les travailleurs sont fiers de lui avoir tenu tête.

Tout le monde sait, y compris les travailleurs des usines de Chamant et de Verneuil-en Halatte qui ont fait grève aussi, que les actionnaires ont touché 300 millions d'euros de dividendes pour l'année 2010.

Ils ont donc largement de quoi payer... alors la lutte n'est pas terminée !

MBK Saint-Quentin (Aisne)

En Espagne comme en France, ce n’est pas aux travailleurs de payer !

Brève
05/02/2011

La direction de Yamaha, vient d'annoncer la fermeture de son site (400 salariés) en Espagne. Ce n'est pas parce qu'elle a en même temps annoncé le maintien de son site MBK (anciennement Motobécane) à Rouvroy près de Saint-Quentin que les travailleurs de MBK et leurs représentants syndicaux y ont trouvé de quoi se réjouir.

La direction a mis en avant la baisse de la vente de deux roues pour justifier la fermeture du site espagnol. À Rouvroy, depuis que Yamaha a repris l'usine, les effectifs sont déjà passés de 900 à environ 650.

Par delà les frontières, en Espagne comme en France, ce sont les mêmes patrons qui jettent les travailleurs au chômage avec pour seul critère les intérêts de leurs actionnaires. Et c'est cette dictature que le monde capitaliste fait peser sur la société que les travailleurs doivent mettre en cause.

Saint-Quentin (Aisne)

RSA jeune, une annonce pour rien !

Brève
31/01/2011

Lors de la cérémonie des vœux de la caisse d'allocation familiale (CAF) de Saint-Quentin, le président du conseil d'administration a révélé que seulement 19 adultes de 18 à 25 ans touchaient le revenu de solidarité active (RSA) jeune. Les conditions d'attribution sont telles que la plupart des demandes sont rejetées.

Pourtant lors de sa mise en place, en septembre 2010, le gouvernement avait fait tout un cinéma à propos de cette mesure qui devait empêcher que des jeunes au chômage puissent se retrouver sans aucunes ressources.

C'est ce genre d'attitude qui conduira la jeunesse ouvrière à la révolte.

Aisne (02)

Suppressions de postes dans l’enseignement

Brève
25/01/2011

Dans le primaire, il y aurait une cinquantaine de postes en moins dans l'Aisne à la rentrée de septembre 2011 et dans les collèges et lycées du secondaire, 200 postes seraient supprimés à l'échelle de la Picardie.

Cela engendrera au minimum l'augmentation des effectifs dans les classes et dans les collèges et lycées, la disparition des heures où les classes sont dédoublées.

Le préfet de l'Aisne a déclaré qu'on ne pouvait pas ne pas réduire les effectifs dans la fonction publique.

Dans une région déjà particulièrement défavorisée sur le plan économique, avec ce genre de décisions, le gouvernement a vraiment du culot pour oser parler du maintien d'un service de qualité pour l'enseignement !