Courrier picard :  1ère et 2ème circonscriptions de la Somme : Lutte Ouvrière défend la classe ouvrière

Article de presse
09/06/2017

Bruno Paleni et Amal Aissaoui

Bruno Paleni et Amal Aissaoui font entendre le discours de Nathalie Arthaud dans cette campagne. 

Si Bruno Paleni, candidat Lutte Ouvrière dans la 2e circonscription de la Somme, est bien connu dans le paysage politique amiénois pour avoir été candidat, par exemple, aux élections municipales en 2014, Amal Aissaoui, qui est elle candidate dans la 1ère circonscription, l’est beaucoup moins.

En 2012, cette enseignante était candidate aux législatives dans la Manche, puis sur la liste de Nathalie Arthaud en Ile-de-France aux régionales en 2015. « Il s’agit, pour moi, de continuer à porter la parole de Nathalie Arthaud et des travailleurs », explique la jeune femme de 42 ans, qui est candidate avec l’Abbevillois Georges Dovergne.

Comme en 2012, Bruno Paleni se lance dans la 2e circonscription où il avait obtenu 0,97 % des voix. « Face à la catastrophe du chômage qui touche particulière la ville d’Amiens et le département de la Somme, les profits déclarés par les entreprises sont inacceptables.

À Lutte Ouvrière, nous avons un mot d’ordre depuis longtemps, c’est l’interdiction pure et simple des licenciements, explique Bruno Paleni. Et il faut répartir le travail entre tous ». Pour Bruno Paleni comme pour Amal Aissaoui, le gouvernement « largement marqué à droite » d’Édouard Philippe n’aura « ni la volonté, ni la capacité » de changer la donne.

« Pour que ça change, il faut une mobilisation collective du monde des travailleurs ». Et Lutte ouvrière, qui présente des candidats dans les cinq circonscriptions de la Somme, estime être l’unique parti à parler de la classe ouvrière.

E.T.