Angoulême (Charente)

Les travailleurs de Packetis en grève

Brève
23/02/2018

Depuis vendredi 16 février, plus d’une centaine de travailleurs de Packetis (étuis et notices pharmaceutiques) sont en grève dans l’unité de L’Isle d’Espagnac, rejoints par l’unité de Soyaux puis celle de Chazelles. Ils veulent une compensation de leur prime d’intéressement (700 euros par an) qu’ils n’ont pas touchée en 2017. Ils s’inquiètent aussi du silence de la direction du groupe autrichien Mayr-Melnhof-Packaging. Les grévistes sont déterminés, dans un mouvement qui s’est étendu à plusieurs unités et peut s’étendre encore : la seule façon de soigner la surdité de leur patron !

Cognac (Charente)

Grève aux cognacs Rémy-Martin

Brève
23/02/2018

Depuis mercredi 14 février, les lignes de conditionnement sont à l’arrêt et la réception des eaux-de-vie est interrompue dans l’usine de Merpins, où la direction ne propose que 1,3 % d’augmentation de salaires alors que les syndicats veulent obtenir 1,7 %.

L’industrie et la commercialisation du cognac explosent tous les chiffres de bénéfices, mais le patronat ne veut pas concéder la moindre miette aux travailleurs ! Alors, les travailleurs ont toutes les raisons de recourir à la grève pour se faire entendre.

TGV paris-La Rochelle

Des économies qui puent

Brève
19/02/2018

Train à quai gare Montparnasse

Toilettes sans eau, ou sans savon, ou sans chasse d’eau, ou cuvette qui déborde, répandant une odeur que n’arrive pas à masquer l’âcreté irritante du produit sanitaire qui se répand aussi au sol : il est rare que tous les WC d’une rame TGV La Rochelle-Paris fonctionnent normalement.

Cela résulte d’un choix : réduire la durée de stationnement des TGV à Montparnasse, faute d’un nombre suffisant de rames en circulation, ce qui ne laisse pas le temps de vider assez souvent les eaux noires, remplir les réservoirs d’eau claire et les distributeurs de savon.

Entre payer des péages exorbitants à Vinci pour la LGV et acheter des rames en nombre suffisant pour assurer une hygiène minimale, la direction de la SNCF a choisi.

Chemin de fer Bordeaux-Nantes

Sisyphe à la SNCF

Brève
19/02/2018

Voie à 60 km/h entre La Rochelle et La Roche/Yon

Les travaux de rénovation des voies entre La Rochelle et La Roche-sur-Yon sont repoussés de septembre 2019 à mars 2020. Ces travaux dureront 15 mois.

Pendant ce temps... au sud de Saintes, les voies se dégradent également, et les trains doivent ralentir en attendant de futurs travaux.

La SNCF n’est pas victime de la malédiction des dieux grecs mais de sa politique d’économies.

Charente

Les parents en colère contre les fermetures de classes et d’écoles

Brève
11/02/2018

18 fermetures de classes, 6 fermetures d’écoles ; le verdict du directeur d’académie a provoqué la colère et la mobilisation de nombre de parents d’élèves, dans le pourtour d’Angoulême et dans des villages.

Par écoles, ils occupent des classes et manifestent.

Ils l’ont fait souvent avec le soutien et la présence d’élus locaux, d’autant plus que ceux-ci avaient eu des promesses qui n’ont pas été tenues.

Si à Ruffec, parents et élus ont obtenu le maintien d’une classe, ailleurs pas question de revenir sur les diktats du ministère.

En Charente, 60 écoles ont fermé en 15 ans ! Entre l’argent pour l’armement et les marchands de mort et l’enseignement des enfants, ce gouvernement (dans la continuité des autres) a choisi. Il ne faut pas lui laisser le champ libre.