Charente Maritime

Dégâts de Xynthia : Bussereau veut faire payer la population

Brève
09/04/2010

Réunis le 6 avril, plusieurs présidents de conseils généraux ont dénoncé le manque de moyens, et la dette d'au moins un milliard d'euros qu'a l'État envers les départements. Dominique Bussereau, président du Conseil général de Charente-Maritime, n'est pas de ceux-là. Il est vrai qu'en tant que Ministre des transports, il représente aussi Sarkozy et Fillon. Alors il s'en prend à la population, en augmentant les impôts locaux - pourtant très injustes car leur taux est le même pour tous les contribuables imposables.

La crise était déjà le prétexte d'une augmentation de 5,5%, votée en décembre dernier. Les dégâts causés par la tempête Xynthia aux infrastructures sont maintenant invoqués pour une hausse supplémentaire de 6%. La gauche propose de faire plutôt des économies. Mais personne dans ces institutions ne réclame qu'on prenne sur les bénéfices des géants du BTP, qui vont pourtant faire des profits en reconstruisant les digues et la voirie après en avoir fait en bâtissant en zone inondable, ni sur ceux des banques qui ont financé leurs projets.

Les dernières brèves