La Nouvelle République (Vienne) :  Contre « le grand patronat »

Article de presse
15/05/2012

La réalité du pouvoir n'est pas à l'Assemblée nationale, estime Ludovic Gaillard, le pouvoir est ailleurs. Pour le candidat dans la première circonscription de la Vienne, « les vrais maîtres du pays sont les conseils d'administration des grands groupes et les grandes banques. » Lutte ouvrière sera malgré tout bien présente à travers les quatre candidats (1). Ces derniers veulent « construire,disent-ils, une opposition politique sur le terrain du communisme révolutionnaire »

«Interdire les licenciements»

Pour imposer « l'interdiction des licenciements » et « la répartition du travail entre tous sans diminution salaire. » Sur cette question salariale, Lutte ouvrière revendique un SMIC à 1.700 € nets dont 300 € nets « tout de suite ».

Le porte-parole de LO dans le département de la Vienne souhaite que « les travailleurs et les classes populaires aient le contrôle sur les comptes des entreprises » pour ne pas laisser « le monopole des décisions à une classe capitaliste irresponsable, capable de détruire la société pour augmenter ses profits. »

Lutte ouvrière met en garde les électeurs sur le vote utile : « Ne nous laissons pas piéger, un député socialiste de plus ou de moins ne changera rien au fait que l'Assemblée nationale est une chambre d'enregistrement impuissante face au pouvoir de l'argent. »

« Il faut affirmer les exigences du monde du travail », ajoute Ludovic Gaillard. Malgré tous les leviers du pouvoir institutionnel dont va disposer le PS (le dernier à prendre reste l'Assemblée nationale ; elle devrait être à gauche au soir du 17 juin), LO rappelle que les « travailleurs ont toutes les raisons de ne pas lui faire la moindre confiance. »

(1) 1re circonscription : Ludovic Gaillard, 47 ans, enseignant-chercheur ; suppléant, Alain Grenet, 65 ans, ouvrier ajusteur retraité. 2e circonscription : François Barère, 45 ans, standardiste ; suppléant, Christine Lourdaux, 49 ans, assistante comptable. 3e circonscription : Danièle Cassette, 61 ans, postière ; suppléant, Claude Mainguy, 71 ans, agriculteur retraité. 4e circonscription : Patrice Villeret, 49 ans, ouvrier de fonderie ; suppléante, Micheline Lecaire, 71 ans, employée retraitée.