La Nouvelle République (Vienne)

Vienne - La phrase "Autoliv-Isodelta : la force des travailleurs, c'est la grève."

Article de presse | 
25/07/2012

Ludovic Gaillard au nom de Lutte ouvrière de la Vienne s'insurge à propos de « cette filiale de la multinationale suédoise Autoliv qui voit des machines partir du site poitevin vers d'autres sites de production, en Tunisie, en Turquie et en Roumanie. Les travailleurs, qui ont vu leurs effectifs passer de 1.052 CDI à 660 sur les huit dernières années, ont subi une intensification du travail et une augmentation de la production. Aujourd'hui,... Lire la suite >

La Nouvelle République

Vienne La phrase : « Faire produire plus sans embaucher, c'est le secret des profits records que réalisent les capitalistes malgré la crise. »

Article de presse | 
23/02/2012

« D'après une enquête de la Banque de France, le chiffre d'affaires des 564 plus grosses entreprises industrielles de la région a augmenté de 12,6 % en 2011 - c'est le record national - et leur profit bien plus encore pour la plupart », écrit Ludovic Gaillard, le représentant de Lutte ouvrière dans la Vienne. « La hausse atteint même 17 % pour l'électronique (Sagem, Thales, Leroy-Somer) et 20 % pour l'aéronautique et le matériel ferroviaire... Lire la suite >

La Nouvelle République

Il faut interdire les licenciements

Article de presse | 
23/01/2012

C'est Lutte Ouvrière qui tient ce discours en s'appuyant sur l'actualité sociale dans la Vienne, qui d'après Ludovic Gaillard, « ne cesse d'illustrer la véritable guerre sociale que mène le patronat contre les travailleurs. Que ce soit dans les transports Collas ou au Printemps, où les salariés vont perdre leur emploi ; que ce soit les ex-ouvriers de New Fabris qui, deux ans et demi après leur licenciement, sont nombreux à connaître la précarité,... Lire la suite >

La Nouvelle République

Vienne Transports Collas: Lutte Ouvrière réclame le contrôle des comptes

Article de presse | 
20/01/2012

Ludovic Gaillard de Lutte Ouvrière s'insurge de voir « les 35 travailleurs des transports routiers Collas de Vouillé se retrouver sur le carreau» (voir notre édition de samedi). D'après lui, cette entreprise « a été reprise il y a seulement un an (avec déjà 15 suppressions d'emplois) par le patron des transports Gérard, basés près de Vesoul. C'est pour un passif de 120.000 € que l'entreprise serait mise en dépôt de bilan. Les travailleurs ne... Lire la suite >