Rhône Alpes - Manifestations contre la réforme des retraites

Une réplique réussie après le 5 décembre

Brève
10/12/2019

Devant la préfecture à Grenoble

Dans les villes de la région, les manifestations de ce mardi ont réuni de nouveau des milliers de personnes : 15 000 à Lyon, 7 500 à Grenoble, 7 000 à Saint Étienne, 2500 à Bourg-en-Bresse...

Les commentateurs soulignent que les cortèges étaient moins fournis que le 5 décembre. Cela n’est pas étonnant pour une manifestation préparée en quelques jours, bien moins relayée par les médias. En réalité, cette deuxième journée témoigne de la détermination de tous ceux qui ont engagé le combat contre la réforme de Macron.

Cheminots, enseignants, hospitaliers et des délégations de nombreuses entreprises du privé, tous refusent la la casse des retraites mais aussi la dégradation des conditions de travail, les bas salaires ou les attaques contre les chômeurs.

Et il faudra dès ce jeudi répondre dans les rues et par la grève aux annonces d’Edouard Philippe dont il n’y a rien à attendre que des mauvais coups.

Lyon

Après le 10 décembre, les grèves et les manifestations continuent !

Brève
10/12/2019

Les égoutiers à la manifestation du 10 décembre 2019 à Lyon

     Même s’il y avait moins de manifestants que le 5, avec plus de 10 000 personnes la manifestation du 10 a encore été un succès à Lyon. Les plus nombreux étaient les cheminots et les enseignants, certains venus avec leurs banderoles d’établissements, et aussi des jeunes. Mais il y avait aussi des salariés du privé, en particulier de la chimie, de la métallurgie, de l’automobile… et des employés des services publics : hospitaliers, égoutiers, pompiers…

     Car si tous les manifestants protestaient contre une réforme des retraites qui obligera tout le monde à travailler plus longtemps pour avoir moins de ressources, c’est aussi pour exprimer un grand ras-le-bol des bas salaires, des conditions de travail aggravées, des licenciements, du chômage, de la précarité.

     Et c’est aussi leur ras-le-bol que près de 300 internes en médecine ont exprimé le même jour en manifestant devant le siège des HCL, en dénonçant de devoir faire bien plus que les 48h prévues par semaine, pour un salaire de 1500 € par mois, sans qu’on leur paye leurs heures supplémentaires.

     Les manifestants se doutant bien que les annonces du premier ministre prévues le lendemain mercredi 11 ne vont pas calmer leur colère, une nouvelle manifestation est déjà prévue jeudi 12. A Lyon ce sera à 11h30 place Jean Mécé.

Grenoble (Isère)

Grève : « et aujourd’hui on continue »

Brève
08/12/2019

Au lendemain de la journée de grève et de manifestation réussie du 5 décembre dans les rues de Grenoble, la grève a été reconduite à la Sncf, mais aussi dans plusieurs lycées de l’agglomération où une minorité d’enseignants a choisi de préparer les actions à venir. Des jeunes lycéens ont montré également leur colère et leur volonté d’intervenir dans ce mouvement contre les sales coups de gouvernement agissant pour le compte du grand patronat. Plusieurs établissements ont été fortement impactés par leur mobilisation. Des indices qui doivent conforter tous ceux qui veulent engager une contre-offensive d’ensemble des travailleurs.

Chambéry (Savoie)

5 000 manifestants dans les rues

Brève
05/12/2019

Cinq mille manifestants se sont retrouvés dans les rues de Chambéry pour exprimer leur opposition à la casse des retraites et dénoncer la dégradation des conditions de vie des classes populaires. Les hospitaliers, suivis des cheminots, ouvraient le cortège et des centaines de badges de soutien à la défense de l’hôpital public étaient visibles dans le défilé. Outre le secteur public et les enseignants, des délégations ouvrières d'entreprises du privé, notamment de la métallurgie, comme Trimet Saint-Jean de Maurienne, de la chimie (Arkéma) mais aussi de nombreux travailleurs du syndicat des remontées mécaniques ont battu le pavé.

Cette manifestation réussie en appelle d’autres. L’idée qu’il faut réfléchir dès maintenant à la suite du mouvement et qu’une grève d’un jour ne suffira pas à faire reculer le gouvernement et le patronat au service duquel il travaille était dans beaucoup de têtes.

5 décembre

Tous en grève et en manifestation !

Brève
01/12/2019

     Ouvriers, employés, techniciens, infirmières et aides-soignantes, cheminots, conducteurs de bus, de tram ou de métro, enseignants… la grève du jeudi 5 décembre doit être notre affaire à tous.

     Nous, travailleurs, nous avons fait assez de sacrifices. Cela fait des années que nous supportons des salaires bloqués. Des années que nous subissons les suppressions de postes et l’augmentation de la charge de travail. Des années que la pression à la productivité, à la flexibilité, à la mobilité nous étouffe et rend notre travail infernal. Des années que nous subissons la précarité et le chômage.

     Tout ne se jouera pas en une seule journée. Mais c’est la réussite de cette journée qui donnera l’élan nécessaire à ceux qui se posent le problème de poursuivre la grève. Alors lançons-nous dans le combat. Montrons au gouvernement et au grand patronat que nous n’acceptons plus de nous faire marcher dessus.

  • à Lyon, la manifestation partira à 10h30 de la Manufacture des tabacs en direction de Bellecour
  • à Grenoble : manifestation à 10h, Gare SNCF
  • à Clermont-Ferrand, la manifestation partira à 10h de la place du 1er mai.
  • à Saint Etienne, départ 10h devant la bourse du travail
  • à Bourg-en-Bresse, manifestation à 14h30 au Champ de foire