Photowatt - Bourgoin-Jallieu (Isère)

Ce n'est pas aux travailleurs de payer

Brève
09/11/2011

Le tribunal de commerce de Vienne a décidé, mardi 8 novembre, le placement en redressement judiciaire de l'entreprise Photowatt, qui fabrique des panneaux solaires, avec une période d'observation de six mois pour trouver un repreneur.

Les difficultés de Photowatt ne datent pas d'aujourd'hui : annoncée en février, la fermeture d'un des deux sites de Bourgoin sera effective fin décembre, avec plus de 300 postes supprimés, l'assemblage étant délocalisé en Chine. L'actionnaire canadien de Photowatt, ATS, a cherché toute l'année un repreneur pour son pôle solaire, mais rien n'a abouti. Du chômage partiel, annoncé en septembre, est prévu en novembre et décembre, 17 jours en moyenne par salarié. Les 441 travailleurs restants craignent pour leur emploi.

Photowatt accuse la surproduction mondiale, la concurrence chinoise et le moratoire sur l'obligation de racheter l'énergie solaire par EDF. Les difficultés sont-elles réelles ? Il est bien difficile de le savoir en l'absence de possibilité, pour les travailleurs, d'examiner les comptes de Photowatt. Ce qui est sûr, c'est que les travailleurs ne sont responsables ni des bas salaires en Chine (dont Photowatt va profiter), ni de la gestion de l'entreprise : ils doivent conserver leur travail et leur salaire.

Les dernières brèves