Lyon

Encore des cheminots touchés par l'amiante

Brève
24/10/2006

A la SNCF comme ailleurs, des salariés sont touchés par des maladies liées à l'amiante, en particulier dans les ateliers de réparation. Au mois d'octobre, trois cas ont été rendus publics aux ateliers d'Oullins et un au dépôt de Vénissieux.

Pendant des années ces travailleurs ont manipulé de l'amiante sans précautions et même encore aujourd'hui, elles ne sont pas toutes prises, alors que les vieilles locomotives sont pleines d'amiante : masques pas forcément adaptés, et pas pour tous ceux qui risquent de respirer des poussières, sacs d'emballage de pièces amiantées déchirés, pièces amiantées en attente de démontage laissées à l'air libre...

La direction prétend que les analyses ne décèlent pas de particules d'amiante dans l'air et promet un démontage des pièces amiantées dans "un nouveau local confiné"... qui n'existe pas encore ! Cela montre la confiance que les cheminots peuvent lui faire pour appliquer les mesures de sécurité. Il va falloir qu'ils les imposent eux-mêmes s'ils ne veulent pas continuer à mettre leur vie en danger. C'est d'ailleurs ce qu'ils ont commencé à faire en refusant de faire le démontage d'une locomotive.

Les dernières brèves