Vénissieux (Rhône)

Evacuation d'un campement de Roms

Brève
28/08/2007

Mardi 28 août, tôt le matin, après avoir barré toutes les rues d'accès et encerclé le campement de Roms du Puisoz, plusieurs dizaines de CRS ont procédé à son évacuation. Puis un bulldozer a immédiatement rasé les habitations de fortune.

Ce bidonville, déjà évacué en mai 2006, puis reconstitué, avait grossi après l'évacuation de celui de la Soie, à Villeurbanne, début août. A Vénissieux, les conditions étaient encore pires, sans eau et sans sanitaires, pour environ 300 personnes !

De nouveau, certains sont partis la veille, rejoindre probablement d'autres campements du même type. Et environ 120, parmi ceux évacués par la police, auraient accepté l'aide au retour.

Certaines familles ont connu des évacuations successives, depuis celle de Gerland en 2004, mais elles ne résolvent rien puisque chaque fois d'autres bidonvilles réapparaissent, avec des conditions de logement et d'hygiène indignes d'êtres humains.

Même ceux qui repartent avec l'aide au retour bien souvent reviennent car, si l'Union européenne a facilité leurs déplacements, elle n'a pas amélioré leurs conditions de vie dans leur pays et ils essaient de trouver une vie meilleure en venant ici, même si bien peu y parviennent.

Les dernières brèves