Toray - St-Maurice-de-Beynost (Ain)

Le cinéma et l'envers du décor

Brève
05/05/2010

A l'en croire, la direction de Toray, ce groupe japonais qui produit du film alimentaire, aurait investi 70 millions d'euros dans un atelier flambant neuf de son usine de l'Ain uniquement pour "pérenniser" les 460 emplois de l'usine !

C'est ce scénario grotesque qu'ont répété Queyranne, pour la Région, et Collomb, pour le Grand Lyon. Même Lagarde, ministre de l'économie, devait saluer "les investisseurs" avant de se désister au dernier moment, car trop occupée à boucler le plan d'austérité contre les travailleurs grecs.

Pas un mot sur le chantage aux collectivités locales pour qu'elles versent plus de 13 millions de subventions. Pas un mot sur le chantage aux salariés pendant des mois, en vain, pour essayer de leur imposer "la remise en cause des droits acquis contre le nouvel atelier". Pas un mot enfin sur les conditions de travail dans le nouvel atelier : 30% de précaires, des pressions accrues pour produire toujours plus et moins de 20 embauches au total.

Les dernières brèves