Marseille

Les postiers en ont ras la casquette

Brève
12/12/2007

A Marseille, dans les bureaux de poste, au tri et dans la distribution du courrier, les mouvements de grève s'enchainent contre la dégradation des conditions de travail et les suppressions de postes.

Au centre ville, à la Poste du 1 er arrondissement, (Les Réformés), la Direction envisage d'ouvrir les samedi après-midi pendant les fêtes et elle a demandé des guichetiers volontaires pour cela.

Elle invoque les besoins des "clients", mais cela ne la gêne pas que tous les jours, les usagers patientent longuement car cinq guichets seulement, sur neuf, sont ouverts. Et quand les files s'allongent les guichetiers ne savent plus où donner de la tête.

Les facteurs sont de moins en moins nombreux, et ils voient leurs tournées s'allonger. Il y a quelques semaines, la Poste avait arrêté toutes les embauches temporaires. Quand un facteur était absent, il n'était pas remplacé. C'est comme cela que les habitants de certaines rues n'ont pas eu de courrier pendant plusieurs jours.

Les postiers refusent le "moins de fonctionnaires " qui les touche mais qui touche aussi toute la population.

Les dernières brèves