Sullair - Montbrison (Loire)

Les salariés ont eu raison de se battre

Brève
01/05/2010

Les travailleurs de Sullair étaient en lutte depuis l'annonce de la fermeture de l'établissement, qui fabrique des compresseurs. Sullair est pourtant un puissant trust, au chiffre d'affaires de 600 millions de dollars par an, et l'usine de Montbrison était bénéficiaire.

Au bout de cinq semaines de grève, les 112 travailleurs n'ont pas réussi à empêcher la fermeture du site, mais ils ont obtenu de ne pas partir sans rien : ils recevront des primes supra-légales de licenciement allant de 30 000 à 50 000 euros.

Mais pour cela, il leur aura fallu des semaines de mobilisation, la séquestration du dirigeant pendant près de deux jours, des manifestations et même récemment la destruction de compresseurs pour que le groupe accepte enfin de leur donner ce qui leur était dû.

Les dernières brèves