Gémenos (Aubagne)

Les travailleurs de Fralib se sont fait respecter

Brève
11/05/2010

A Gémenos, les travailleurs de l'usine Fralib, qui fait partie de la multinationale Unilever, ont mis fin à leur grève après 58 jours.

Ils ont obtenu un certain nombre de reculs de leur direction : celle-ci doit retirer toutes les sanctions qui avaient en partie provoqué la grève, elle augmente les salaires de 30 Euros (soit le double de ce qui était prévu à l'origine), elle limite les retraits de salaire pour fait de grève. Au total, et grâce à l'argent collecté auprès des travailleurs de la région, les grévistes perdront moins d'un demi mois de salaire pour près de 9 semaines de grève. Certes, la revendication de 200 Euros pour tous n'est pas atteinte, mais à la reprise du travail mercredi 5 mai c'était la direction qui faisait grise mine.

Les Fralib sont fiers d'avoir tenu tête à un patron particulièrement arrogant et provocateur, ainsi qu'à une multinationale riche à milliards. Et ils sortent renforcés de leur lutte.

Les dernières brèves